Entretien d’embauche : comment juger de la motivation d’un candidat ? par Maïté Hellio publié le 27 mai 2021 HelloWorkplace

Share This Post

Pas facile d’évaluer la motivation d’un candidat ! Cet état d’esprit ne s’estime pas de manière aussi précise qu’un niveau de diplôme ou qu’une expérience professionnelle. Mais c’est pourtant l’un des éléments auxquels les recruteurs prêtent le plus d’attention. On vous donne des pistes pour déterminer le niveau d’envie et d’enthousiasme de vos potentiels futurs collaborateurs lors de l’entretien d’embauche.

Motivation, de quoi parle-t-on ?

« Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un dans son action » : ainsi est définie la motivation dans le dictionnaire. Appliquée à la recherche d’emploi, elle désigne les motifs qui ont conduit un candidat à se présenter devant vous, recruteurs. Parmi ceux-ci peuvent figurer, entre autres, l’intérêt pour les missions proposées, l’attachement aux valeurs promues par l’entreprise, la volonté de développer de nouvelles compétences…

Pourquoi est-elle essentielle chez un candidat ?

Recruter un candidat motivé, c’est limiter les risques que la collaboration de travail s’achève de manière prématurée. C’est aussi prévenir les désillusions, côté employeur et côté salarié, et réduire le turnover au sein des équipes.

Et nul doute qu’un collaborateur plein d’entrain sera moteur et entraînera ses collègues dans une dynamique de travail positive !

Comment l’évaluer au stade de l’entretien d’embauche ?

Différents aspects peuvent vous donner des indications sur l’état d’esprit du candidat reçu en entretien. A commencer par son comportement.

Le comportement du candidat

Une attitude professionnelle (tenue adéquate, ponctualité, apport du CV, politesse, prise de notes…) témoigne d’emblée de la volonté du candidat d’être bien considéré et, donc, de son intérêt pour le poste. Mais au-delà de cette posture, c’est en étudiant les signaux non-verbaux émis par votre interlocuteur (gestes emphatiques, sourire, regard) que vous pourrez déceler son éventuelle passion pour son métier, signe de motivation ultime !

Les questions à poser

Vous pouvez également sonder le candidat à travers vos questions. Si la question directe : « Quelles sont vos motivations pour ce poste ? » donne souvent lieu à des réponses peu satisfaisantes, d’autres peuvent vous en apprendre davantage sur votre candidat.

Testez la question « Que savez-vous de notre entreprise ? ». Le fait que le candidat se soit renseigné sur votre structure avant d’y postuler reflète la mesure de son engagement et de son implication dans ce projet professionnel. Plus il vous livrera des informations détaillées, mieux il vous prouvera qu’il tient à ce poste et à votre entreprise !

La question « Quelles sont vos attentes par rapport à votre futur poste ? » vous amènera ensuite à comprendre rapidement ce qui anime le candidat et le guide dans sa recherche d’emploi. Cela vous permettra aussi de voir si les projections de votre interlocuteur dans votre entreprise sont conformes à la réalité et de vérifier ainsi l’adéquation de ses envies avec vos besoins.

De manière plus générale, vous pouvez lui demander : « Pourquoi avoir choisi cette voie professionnelle ? » Cette question plus personnelle sera l’occasion d’en apprendre davantage sur la personnalité du candidat et sur les arbitrages qu’il a dû prendre par le passé.

Questionnez-le aussi sur les conditions qui doivent être, selon lui, réunies pour qu’il se sente épanoui dans son travail : ambiance de travail, proximité avec son lieu d’habitation, rémunération avantageuse, actions de l’entreprise en faveur de l’inclusion et de la diversité, engagements RSE, perspectives d’évolution, primes, participation et avantages divers, séminaires d’entreprise… Vous pourrez ainsi déterminer ce à quoi il attache le plus d’importance et estimer si votre entreprise est en mesure de combler ses attentes.

Parler projection (« Où vous voyez-vous dans 10 ans ? ») vous fournira également un bon indice du degré de motivation de votre candidat. Car un salarié qui a déjà un plan de carrière à long terme mettra certainement toutes les chances de son côté pour le réaliser !

Etape incontournable de l’entretien, l’exposition des attentes de l’employeur quant aux missions et aux objectifs peut ensuite donner lieu à cette question : « Après ce que je vous ai dit du poste, êtes-vous toujours motivé à l’idée de nous rejoindre ? » Réinterroger votre candidat à la lumière de ce complément d’information permet de s’assurer, à ce stade de l’entretien, qu’il ne se fait pas une fausse idée du poste.

Classique de fin d’entretien, la phrase « avez-vous des questions ? » aura sans doute été préparée par votre interlocuteur si le job lui tient vraiment à cœur.

Les mises en situation qui peuvent vous aider

Vous pouvez aussi, de manière plus concrète, sonder la motivation du candidat en le plaçant en contexte de travail.

Par exemple, en le projetant dans son futur poste : « Si je vous recrute aujourd’hui à ce poste, que feriez-vous ? » Cette question ouverte donne l’occasion à votre interlocuteur de montrer sa volonté d’apprendre, de s’intégrer à une nouvelle équipe, de faire connaissance avec elle et éventuellement de lui transmettre ses connaissances acquises au fil de son parcours professionnel.

Vous pouvez également lui proposer de revenir sur une situation problématique qu’il a su résoudre : « Racontez-moi une situation professionnelle dans laquelle vous avez rencontré une difficulté et expliquez-moi comment vous avez réussi à la surmonter. » Cette question vous donnera une idée du comportement de votre interlocuteur face à l’adversité et vous fournira un exemple concret de sa détermination !

More To Explore