« Recrutement : 9 candidats sur 10 souhaitent connaître le salaire avant de candidater  » publié le 19 mai 2022 Culture RH Adeline Lajoinie

Share This Post

Tous les acteurs du monde du travail s’accordent à dire que les candidats sont de plus en plus exigeants. Mais quelles sont ces exigences ? Qu’est-ce qui décide les candidats à faire acte de candidature ? L’étude d’HelloWork nous donne les premières pistes.

Dans le cadre d’un marché de l’emploi et du recrutement fortement bouleversé ces dernières années en France, comment évoluent les attentes des candidats et les pratiques actuelles des recruteurs ? Pour appréhender ces changements, HelloWork a mené une grande enquête dont voici les principaux résultats.

Salaire et transparence au cœur du processus de recrutement

HelloWork Group, 1er acteur digital français de l’emploi, du recrutement et de la formation, a mené une grande étude sur le marché de l’emploi en 2022, du côté des candidats et des recruteurs.

En analysant les nouvelles attentes des candidats, l’étude souligne que les entreprises ne sont pas forcément en phase, concernant les éléments clés d’une offre d’emploi.

En ce qui concerne le salaire, en effet :

  • Il est le plus cité parmi les éléments indiqués dans l’offre d’emploi, jugé comme étant important pour 87% des candidats. Près de la moitié des candidats (45%) sont moins susceptibles de postuler sans cette indication.
  • Mais il n’est indiqué de manière systématique que par 30% des entreprises et une sur trois ne l’indique jamais.

Autre point important : la transparence du processus de recrutement. 66% des candidats souhaitent avoir connaissance des étapes du processus de recrutement dès l’offre d’emploi. Et dans le cas d’une 1ère réponse positive, 88% des candidats souhaitent être informés des étapes du processus de recrutement et du déroulé des entretiens afin de se préparer au maximum. Pourtant, plus de la moitié des recruteurs ne le font pas (55%), ou que rarement (29%).

Pour 83% des candidats, la culture d’entreprise et l’environnement de travail sont primordiaux pour se projeter dans un nouveau poste. Ainsi, 93% des candidats consultent les photos d’une entreprise avant de postuler.

Enfin, pour 68% des candidats, les avantages financiers (participation, tickets-restaurant…) doivent apparaître sur l’offre d’emploi, ainsi que le télétravail pour 55% d’entre eux contre 31% des recruteurs.

4 axes à améliorer pour les recruteurs qui sont près de la moitié à ne pas publier de photos et qui peinent à présenter les étapes du recrutement (une entreprise sur cinq le fait seulement).

Une offre d’emploi qui demeure incontournable

L’offre d’emploi reste l’outil le plus utilisé à la fois par les candidats (91%) comme par les recruteurs (96%). On les retrouve alors sur les plateformes de recrutement, les services publics pour l’emploi ou sur les sites carrières des entreprises.

Mais les sources d’informations sont nombreuses, dans le cadre d’un processus de recrutement :

  • 90% des candidats indiquent se renseigner sur l’entreprise avant de postuler et 72% consultent directement le site carrière.
  • 86% des recruteurs privilégient les réseaux sociaux alors que les candidats ne sont que 51% à les utiliser dans le cadre de leur recherche d’emploi.

Le suivi des candidatures : un élément indispensable

Ce n’est même plus une question pour les candidats : 97% exigent un retour des recruteurs suite à l’envoi d’une candidature ou un entretien. Du côté des recruteurs, 66% affirment envoyer un accusé de réception lorsqu’ils reçoivent une candidature et 67% disent contacter les candidats non-retenus.

Pour les candidats comme pour les recruteurs, l’entretien idéal se passe en présentiel, sous forme de deux sessions, de 45 min pour les candidats et d’une heure pour les recruteurs.

Étude Work 4 : 60% des postulants zappent une offre d’emploi s’ils n’ont pas reçu une réponse à leur candidature dans la semaine. Une autre étude, publiée par Work 4, apporte des informations complémentaires sur les tendances actuelles du processus de recrutement : 
     -  Pour 74% des candidats interrogés, le premier outil pour postuler est le   mobile (+10 pts par rapport à 2021). 72% ont déjà postulé via une publicité sur les réseaux sociaux. 
     - Pour 72% d’entre eux, les missions sont le critère le plus important, puis la localisation à moins de 30 km, pour 44%.
     - 40% des candidats se disent découragés s’il faut fournir un CV.
     - 60% vont se détourner d’une offre d’emploi s’ils n’ont pas eu de retour sous moins d’une semaine suite à leur candidature.
     - Plus le processus de recrutement est long, plus le taux de conversion sera bas : 46% des candidats ayant trouvé un emploi ont été recrutés en moins de 2 semaines.

NOTEZ LE

More To Explore