Mobilité et recrutement : 80% des candidats souhaitent intégrer le télétravail à leur vie pro par Stéphanie Davalo publié le 6 octobre 2021 helloworkplace

Share This Post

La crise sanitaire a fait bouger les lignes de la mobilité, élargissant les zones de recherches côté candidats comme côté recruteurs.

zone de recherche d'emploi
68% des candidats seraient prêts à accepter de déménager partout en France ou à l’étranger.

Des candidats plus mobiles, des recruteurs qui regardent plus loin… la crise sanitaire a impacté le recrutement et la recherche d’emploi sur le volet géographique. Les candidats sont prêts à partir, oui, mais seulement à certaines conditions. En tête de peloton, le télétravail !

Les recruteurs visent des zones géographiques plus larges que les candidats…

La localisation de l’entreprise est le critère le plus important pour les candidats dans la mise en place de leur recherche d’emploi. Mais jusqu’où sont-ils prêts à aller ? Plus de la moitié d’entre eux (58%) s’arrêtent dans les 30 kilomètres entourant leur ville et 86% étendent leurs recherches à leur région entière.

Les recruteurs sont bien plus ouverts : seuls 24% s’arrêtent à 30 kilomètres du lieu de travail et 45% recherchent la perle rare dans toute la France. Que ce soient les candidats (52%) ou les recruteurs (50%), la crise sanitaire a en tout cas élargi le périmètre de leur recherche. Cela se fait ressentir au niveau des candidatures, puisque 56% des recruteurs expliquent recevoir des candidatures plus éloignées qu’avant l’arrivée de la COVID-19.

… Mais les candidats sont prêts à déménager et à travailler à distance

enquête recrutement mobilité
S’ils restreignent la zone dans laquelle ils concentrent leurs efforts de recherche d’emploi, les candidats sont tout de même prêts à s’éloigner de leur domicile si une opportunité se présente à eux. Deux solutions sont alors possibles. La première est celle du télétravail. 34% déclarent être prêts à travailler pour une entreprise lointaine si elle propose du 100% remote, et 44% s’il y a une possibilité d’effectuer seulement des déplacements ponctuels mais réguliers dans ses locaux.

Mais si 84% des recruteurs reconnaissent que les candidats souhaitent plus de travail en distanciel depuis la crise sanitaire, seuls 26% seraient prêts à proposer du full remote. Reste alors la deuxième solution : le déménagement. Un candidat sur deux envisagerait cette solution plus exigeante pour un nouveau travail. Ils seraient même 68% à accepter de déménager partout en France ou à l’étranger !

Méthodologie : enquête réalisée en ligne du 7 juillet au 31 août 2021 auprès de 334 professionnels des RH et du recrutement et de 1 174 actifs en recherche de nouvelles opportunités professionnelles

More To Explore